Mercredi  22  NOVEMBRE  2017  
Espace Membre
 
Foulosophie
  • Tant qu'il aura des problmes, il y aura des problmes.
  • L'homme qui a peur n'a jamais peur de la peur.
  • Qui crache en l’air doit s’attendre à recevoir des crachats sur le visage.

  • L'argent ne fait pas le bonheur... Parole de pauvre.
  • Celui qui pisse contre le vent pisse sur sa chaussure.
  • Le mariage est la principale cause de divorce.
  • Un coup doux, c'est bomber gu dos.
  • Mme l'avis d'un imbcile est toujours utile.
  • L'alcool vaut mieux que l'cole mais grce l'cole on paye l'alcool.
  • L'amour est douloureux parce qu'on tombe amoureux or tomber fait toujours mal.
+ de Foulosophie
SYLVIO SHINE, ARTISTE CHANTEUR : A CAUSE DE LA BOUCHE DES GENS, JE VEUX RETABLIR LA VERITE

A ses débuts, sa mère n’a pas voulu qu’il continue d’attraper micro. En tant que Témoin de Jéhovah, pas question pour elle que son fils côtoie “le monde”. Pour son père dont le père était lui-même chansonnier en pays Bété, son fils avait fait le bon choix puisqu’il voyait en lui un digne héritier. Toute chose qui encourageait Dotey Sylvio (à l’Etat-civil) à sauter clôture les nuits où sa voix était sollicitée dans les soirées. Aujourd’hui, voilà le résultat : "Ashao" !

On te prend pour un Ibo, pour un Congolais… d’où viens-tu au juste ?
Je suis Ivoiro-ghanéen. Mon père est Bété et ma mère, Ghanéenne.

Avec ton côté Ghanéen-là, tu ne fais pas un peu de “tôklô tôklô” * ?
(Rires) Nooon…. mais je fais peinture bâtiment !

Comment un jeune comme toi peut-il reprendre une vieille chanson comme ça ?
A mes débuts au Ghana, c’est une chanson que j’aimais beaucoup et je la chantais pour me moquer de mes soeurs. Entre temps, j’aimais l’interpréter sur le beat de "Bam bam" de Chaka. Très tôt repéré dans les bars, ça m’a permis de tourner avec cette version au Mali, en Guinée, au Sénégal, au Tchad, au Burkina en faisant des semi-live. Une fois, à peine revenu du Mali, j’ai croisé dans un bar où je prestais un Nigérian qui s’appelle Opinan qui arrivait de Londres. C’est ce monsieur qui m’a encouragé à mettre ma version de cette chanson sur support. C’est chez lui qu’on a fait l’enregistrement. N’ayant pas assez de moyens, j’ai sollicité l’un de mes amis et ma copine pour les choeurs. C’était fin janvier 2008. Quand j’ai fini cet enregistrement, je n’ai pu faire de spectacles parce que j’ai été empoisonné avec un insecticide qu’on a mis dans l’eau que j’ai bu. J’ai dû faire le tour des hôpitaux pour m’en sortir. Alors que je me croyais à la fin de mes souffrances, les sorciers sont venus à la charge. Je suis donc resté malade pendant deux ans. Jusqu’en avril 2010 où j’ai pu m’en sortir. Malheureusement, je me suis rendu compte que quelqu’un avait plagié ma chanson en y mettant du rap. Grâce à un ami Nigérian, je me suis retrouvé à San-Pedro où j’ai continué à chanter dans les bars. Puis, je suis allé à Tabou pour rejoindre un autre ami. Reparti au Ghana, mon ami de Tabou à qui j’avais laissé une copie du CD m’a appelé après quelques mois pour me dire de revenir parce que les gens aiment bien ma chanson, et que ça se danse dans les bars et boîtes de nuit. Et que les gens cherchent à me connaître. A mon retour, dès que je suis descendu à Adjamé, les gens ont volé ma valise dans laquelle se trouvaient mes habits avec lesquels je devais me débrouiller. Il faut reconnaître que cela m’a retardé dans mes courses. Heureusement, quand on m’a conduit chez DJ Luciano, il m’a aidé à sortir "Ashao".

Connais-tu au moins le nom de l’auteur de cette chanson ?
Bien sûr ! Il s’appelle Cardinal Rex Jimmy Lawson. Je l’ai déjà vu à la télé quand j’étais enfant. Pour ma version de sa chanson, je prépare le clip en ce moment …

Alors qu’on voit déjà ce clip sur des chaines de télé !
Malheureusement ! La crise nous a obligés à interrompre le tournage. A notre grande surprise, après ces événements malheureux, on nous apprend qu’il y a un clip de ma chanson qui passe sur une chaîne étrangère. Des amis ont voulu que je poursuive l’auteur, mais je leur ai dit simplement que mon coeur ne bat pas ! Même mes amis m’appellent du Ghana, car pour eux, j’ai vendu la chanson. Si vous remarquez bien, dans ce clip, les gens font passer l’auteur pour Flavour, alors que c’est faux ! Moi, je le connais. Même si on dit qu’il a changé, ça ne peut pas être lui. A vrai dire, c’est ma chanson qu’ils ont utilisée pour faire un clip sauf qu’ils ont coupé le début.

Que comptes-tu faire dans ce cas ?
Ma priorité, c’est qu’on termine mon clip pour que ça soit diffusé. C’est en ce moment-là que tout le monde saura qui est le vrai auteur de la chanson. Et on pourra envisager la suite. Mais tu sais que tu ne pourras rien lui faire non ! Ce n’est pas faux, du moment où c’est une interprétation. Mais c’est le public qui jugera à partir des clips.

Donc tu as chanté cadeau !
Je ne peux même pas chanter cadeau ! Je dis, quand je vais faire mon clip, c’est là que les gens vont juger ! Ce clip, je sais comment le faire. Comme je le disais un peu plus haut, eux ils ont coupé le début de la chanson, alors que moi j’ai la version originale.

Tu te bats à cause d’une seule chanson, ça veut dire que tu n’es pas un vrai chanteur.
J’ai plusieurs autres chansons qui sont toutes aussi intéressantes. Mais, je ne peux pas abandonner une chanson qui m’a fait connaître dans les mains de quelqu’un d’autre. Que penseront mes fans ? Je le répète : la version qui passe sur la chaîne étrangère est la mienne qu’ils ont modifiée.

Tu parles comme si tu as payé les droits du vrai auteur de cette chanson-là ! Sinon, t’a-t-il poursuivi ?
Je ne l’ai pas payé et puis il ne m’a pas poursuivi non plus. Je ne fais pas palabre, c’est à cause de la bouche des gens que je veux rétablir la vérité. Sinon, cette chanson-là, j’en ferai bientôt la version techno. Ce même morceau, il y a un Béninois qui l’a interprété en Salsa. C’est un vieux monsieur qui n’est plus de ce monde et à qui moi, je rends hommage.

Tu tchatches-là, tu as vendu combien d’exemplaires ?
On n’a pas encore fait le point de la vente avec la maison de distribution, mais je sais que ça sort un peu ici. Et puis, à cause de la crise, C’est à l’extérieur que nous vendons beaucoup.

Tu as d’autres projets ?
Bien sûr, avec des artistes comme Béby Philippe, Debordeau, Ronaldo R9 … je dois faire un single. J’ai plusieurs autres morceaux qui mettent drap sur "Ashao" même ! C’est mon travail ! Chaque jour, j’écris des textes que je passe mon temps à travailler. J’écris même des films. "Stop à la violence sur les enfants" est un film que j’ai écrit et qu’on va tourner bientôt.

Gbicherie ?
Je n’aime pas qu’on trahisse ma confiance.

Anecdote
Il y a un artiste ghanéen qui est allé une fois en Europe pour des spectacles. Pendant qu’il était sur scène, il a voulu imiter les vraies stars européennes-là en jetant son habit dans la foule. Pensant que les spectateurs vont grouper dessus pour avoir un morceau en souvenir, les gens ont esquivé la chemise pour la laisser tomber. Et puis, il y a un autre spectateur qui l’a récupérée pour le lapider avec.

Interview réalisée par Blhiri Serge Alex (blehirisa@gbich.com) / J.M. Tonga (kusst08@yahoo.fr) le 03-03-2014 18:25:59 | Vue 3883 fois | Commentaires (0)
Réagir à cette interviou
+ d'interviouuu
Article du 05-05-2014 12:04:05 | Vue 7963 fois | Commentaires (0)
Article du 03-03-2014 18:59:08 | Vue 6613 fois | Commentaires (0)
Article du 03-03-2014 18:12:24 | Vue 3834 fois | Commentaires (0)
Article du 20-02-2014 17:52:29 | Vue 7401 fois | Commentaires (0)
Article du 20-02-2014 17:40:47 | Vue 3788 fois | Commentaires (0)
Article du 21-03-2013 11:26:13 | Vue 6715 fois | Commentaires (0)
Article du 20-02-2013 11:50:45 | Vue 7110 fois | Commentaires (0)
Publicité