En Côte d’Ivoire, les 18 personnes arrêtées pendant la marche de l’opposition pour crier crier contre la Commission Electorale Indépendante (CEI) ont été jugées hier au tribunal d’Abidjan pour troubles à l’ordre publique.  Le juge a mis 12 jours de prison sur leur tête, 50 000 fCFA  d’amende chacun ainsi que 5 ans de privation de leurs droits civiques.  Pendant 3 ans, elles ne doivent pas sortir de la ville où elles sont nées. Leurs  avocats ont lancé un kiaï pour dire que y a eu des erreurs pendant le jugement.
Mamadou Koulibaly l’ex Président du parti politique qu’on appelle LIDER était calé pour soutenir les accusés. Il demande une justice plus libre. Quant aux prisonniers, ils ont déjà fait plus de 12 jours de prison donc ils sont rentrés chez eux à la maison. palabres opposition-pouvoir, c’est comme film brésilien. On sait comment ça commence, on sait aussi comment ça va finir.

Qu'en pensez-vous ?