Le président du Gabon a été transféré de Riyad (Arabie Saoudite) à Rabat (Maroc). Quand Jean Ping a entendu ‘‘transféré…’’, il pensait que c’était à La Haye. Il a commencé à faire bal poussière. Ses partisans aussi étaient dans la joie. Une joie immense. Et puis, quand ils ont dit que c’est à Rabat, le Vieux père Ping a perdu 3 kilos sur le champ. Ce qui lui fait encore plus mal, c’est que ça commence à aller chez le président Ali Bongo. En tout cas, les gens disent qu’il effectue un séjour de convalescence et de rééducation dans un hôpital de Rabat. Or, quand on dit que quelqu’un est convalescent, ça veut dire qu’il se rapproche de la guérison. Mon Vieux père Ping, on dirait que bon Dieu n’a pas accepté ta prière hein. C’est rien. Faut prier encore fort, ça va aller ! Inch’Allah !

Qu'en pensez-vous ?