En Côte d’Ivoire, le Front Populaire Ivoirien (FPI), version non reconnue par le gouvernement, vient de perdre son Chef de file. Aboudramane Sangaré, c’est son nom a été surnommé le « gardien du temple » par ceux qui se reconnaissent en lui. Selon les informations glanées dans la presse, il serait décédé à la suite d’une opération dans une grande clinique d’Abidjan. Son état de santé n’était pas au très au top. 

Cette nouvelle a bouleversé de nombreux cadres et militants de ce parti. Surtout Simone Gbagbo qui s’est rendue vite vite dans cette clinique quand elle a entendu la nouvelle. 

Le décès de ce cadre du FPI arrive juste une semaine après celui d’un autre cadre,  Marcel Gossio. Ça va faire la troisième personnalité de ce parti qui nous quitte en moins d’un an.

Yak à toute sa famille, ses proches, au FPI et à toute la nation.

Qu'en pensez-vous ?