Des élèves de la ville Kani au Nord Ouest de la Côte d’ivoire ont fait leur mea culpa et présenté des excuses publics à leurs enseignants, au personnel administratif, à la population et aux autorités de la plus belle des manières. Ils ont posé des actes d’incivisme et de violentes manifestations dans la ville. Grèves intempestives, casses, attaque de la brigade de gendarmerie et agression physique d’un enseignant. Conscients du tort qu’ils ont pu causer, ils se sont mis à genou autour du mat ou flotte le drapeau national pour se faire pardonner. Ce qui a été acceptés par leurs autorités.
Elèves comme eux-là, y en a pas beaucoup dans le pays. Walaï, ils vont réussir dans la vie.