Des militants du Front populaire ivoirien (Fpi), fatigués de la crise qui secoue leur parti, ont désavoué les leaders des deux mouvances respectives : l’ex-Premier ministre Pascal Affi N’guessan, qui dirige la branche légale du parti, et l’ancien inspecteur général d’État, Abou Drahamane Sangaré, à la tête de l’autre branche.

Ces militants réunis au sein de la Jeunesse modérée du Fpi (Jmfpi) se disent donc désolés de « l’incapacité des camarades Affi et Sangaré » à se mettre d’accord sur la gestion du Fpi en l’absence de l’ex Président Laurent Gbagbo et son épouse Simone. Ils ont traité le combats de ces leaders de personnel et que leurs divergences enfoncent Gbagbo Laurent, incarcéré à La Haye.
Le Jmfpi en en activité depuis trois ans a mené plusieurs démarches auprès de personnalités du pays dans le sens d’un Fpi réunifié et souhaite un congrès extraordinaire pour amener ces deux leaders à faire la paix et à sceller l’union.
Vivement la paix dans ce parti pour que vive la démocratie.

Qu'en pensez-vous ?