C’était chaud dans une église de Bengue hein. Messe des gens ont demandé pour la guérison de Ali Bongo là, y’a des gens qui ont vu ça en foutaise. Donc, en pleine messe, ils ont gâté le coin. Ils ont transformé la prière en meeting de protestation. Pour eux, Ali Bongo ne mérite pas qu’on prie pour lui, parce que ‘’c’est un assassin, un criminel qui a tué les Gabonais’’. Pourtant, ceux qui assistaient à la messe n’étaient pas tous des anti-Bongo. Certains étaient partis prier tranquillement et puis d’autres aussi le soutenaient un peu quand même. Même aux funérailles du voleur, y’a des gens qui pleurent vrai-vrai, non ? C’est dans ça que le Gnaga* a éclaté. Coups de tête, Pandé*, crochets, uppercuts… il parait que c’était un Gnaga digne de Zékinan. On s’est renseigné auprès de certaines personnes pour connaître la vraie cause du Gnaga. Genre, est-ce que le Vieux père Jean Ping n’est pas derrière tout ça quoi? Cette fois-ci, nos sources sont claires. Jean Ping n’a rien à voir avec ce qui s’est passé dans cette église de France. Mais, on est sûr qu’il était un peu content quand même. Parce que, tout ce qui se fait contre Ali Bongo, Jean Ping est pour.

Qu'en pensez-vous ?