Jean-Louis Billon n’est pas content de la Radiodiffusion Télévision Ivoirienne (RTI). Dans un tweet publié ce 26 avril, l’ancien ministre du Commerce a fait savoir que les médias d’Etat ne doivent pas servir de relais aux activités du parti au pouvoir. Pour lui, les chaînes nationales « ne peuvent pas continuer d’être les caisses de résonance du parti au pouvoir ». L’opérateur économique a également relevé l’absence de débats contradictoires sur les chaines nationales ivoiriennes. D’où, son appel à l’organisation de « débats intellectuels », dans le dessein de permettre aux Ivoiriens et à toutes les personnes vivant en Côte d’Ivoire « de mieux cerner et de se faire une opinion quant aux réalités de notre pays ». Sur la même question, le ministre de la Communication, de la Poste et de l’Economie numérique, Bruno Koné, avait laissé entendre que les médias d’Etat ont l’autorisation d’organiser des débats. Parce que, soutient-il, « le gouvernement a d’ailleurs plus à dire, à justifier que ses adversaires ». En conclusion, « il n’y a aucune fermeture aux débats », selon le Porte-parole du gouvernement. Jean Louis Billon (PDCI) et Bruno Koné (RDR) pas d’avis sur un même sujet porté sur la place publique… Vraiment, le RHDP vit des moments difficiles.      

Qu'en pensez-vous ? Le débat reste ouvert...