La direction de la plateforme de l’opposition ivoirienne Ensemble pour la démocratie et la Souveraineté (Eds) s’est rendue à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca) pour voir comment on traite leurs militants  qui ont été arrêtés pendant la marche de la semaine dernière pour protester contre la Commission Electorale Indépendante (CEI).
Concernant ces arrestations, les condamnations fusent de toutes parts. Notamment Amnesty International et bien d’autres organisations internationales et nationales.
Malgré tout ça, le Président de cette plate forme affirme maintenir le mot d’ordre de manifestation de son groupe et réclame de toutes ses forces les reformes pour avoir une  une CEI de consensus qui va garantir des élections libres et transparentes.
Ils font vraiment leur travail d’opposant : s’opposer.

Qu'en pensez-vous ?