Raphaël Lakpé,  le président du Conseil National de la Presse (CNP) était calé à la présidence hier pour donner à Président Ado son rapport 2017. Dans rapport-là, il a écrit tout ce qu’il a fait et tout ce qui s’est passé dans le monde de la presse en Côte d’Ivoire.
On voit que ça ne va pas très fort pour les journaux parce que ceux qui achètent ça-là ont bien diminué même. On dit aussi dans ce rapport que certains journalistes ont été menacés, des avertissements ont été donnés à des organes de presses, surtout 15 sociétés de presse ont été suspendues parce qu’elles ne respectaient pas le règlement et beaucoup d’autres choses encore sont écrites. En tout cas le CNP demande à l’état de l’accompagner pour mieux mettre de l’ordre dans le monde de la presse.  Parce que dans le classement  2017 de Reporters sans frontière des pays qui respectent la liberté de la presse, la Côte d’Ivoire s’est classée  81ème alors qu’elle était  86ème en 2016.
Encore beaucoup d’efforts à faire.

Qu'en pensez-vous ?