Combien de membres de la diaspora se sont fait doubler par parent ou ami dans des projets de construction immobilière ? J’ai parlé gros français ?! Ok, je vais doser. Combien de ‘‘Benguistes’’ ont donné l’argent à leurs parents ou amis pour construire maisons et puis ils n’ont rien vu ? Ce qui est sûr, ils sont beaucoup. Tellement que les Zougloumen ont pris leur affaire-là pour faire chanson. N’est-ce pas, Molière ? Donc, pour les mettre en confiance, un Gbonhi* de ministres, chefs d’entreprises de constructions immobilières, architectes, banquiers, notaires… de l’Union Economique et Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (UEMOA) sont au Salon africain de l’habitat à Paris, depuis le 16 novembre. Ce rendez-vous qui va durer jusqu’au 19 novembre a été l’occasion pour les acteurs du secteur de dire à la diaspora qu’elle peut compter sur elle pour avoir des logements en toute sécurité. Reste à savoir si ce message sera entendu. Parce que quand serpent t’a mordu, tu fais en Prudencia devant ver de terre.

*Gbonhi = groupe

Qu'en pensez-vous ?