L’artiste du coupé-décalé le Molare, concepteur des « Awards du Coupé-Décalé » qui est devenu cette année Prix international des Musiques Urbaines et du Coupé-Décalé (PRIMUD) a été condamné par la justice pour plagiat. Ça veut dire qu’il a pris l’idée de quelqu’un d’autre sans demander son autorisation. Et la personne qui l’a envoyé en justice s’appelle  Linda de Lindsay qui crie depuis 2016 que « Mon concept se voit usurpé sans demande ». Elle accuse le Molare d’avoir piqué son award du coupé décalé organisé en 2010, qui a vu la participation de beaucoup d’artistes et le soutien de plusieurs structures et des autorités. Et la justice qui lui a donné raison demande à le Molare de lui verser 70 millions de FCFA de dommages et intérêts. Mais le Molare dit que sérénité est rempli dans lui. Il va faire appel et laisser la justice faire son travail.
Nous ce qu’on peut faire, c’est attendre la suite du feuilleton.

Qu'en pensez-vous ?