Après leur tête-à-tête du 10 avril dernier, on croyait qu’ils avaient mis les points sur les “i’’, mais on dirait que ce n’est pas le cas hein ! Au regard des derniers gbè des deux alliés politiques, on sent que les deux alliés ne chantent pas la même chanson.

Pour Henri Konan Bédié, les choses sont claires. le PDCI aura bel et bien un candidat à la présidentielle de 2020. Depuis son village à Daoukro, le président du PDCI a tenu à rappeler qu’il est prêt pour la création du parti unifié, mais souhaite que le RDR respecte sa parole en ce qui concerne l’alternance politique en 2020. Bédié a également tenu à rassurer ses partisans sur la non disparition du vieux parti, ce malgré la création du parti unifié qui sera le RHDP. Au RDR, les choses se présentent différemment. Les cadres du parti ne cachent pas leur hésitation à léguer le pouvoir au PDCI en 2020.

Ils estiment qu’il est encore précoce le sujet de la succession d’Alassane Ouattara à la tête de la Côte d’Ivoire. Quant au Chef de l’Etat lui-même, il a réagi aux propos du sphinx de Daoukro, depuis Paris, alors qu’il était reçu par Macron. Tout le monde pourra être candidat en 2020. C’est le meilleur qui sera choisi par cette alliance, a déclaré Alassane Ouattara depuis le jardin de l’Elysée à Paris.

Qu'en pensez vous ?

commentaire(s) pour l'instant ...