DJ Arafat a été condamné à 12 mois de prison ferme. Il devra également payer 20 millions FCFA de dommages au plaignant. C’est à dire, au jeune danseur Naï, violenté par Beerus Sama dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux. C’est ce vendredi 25 mai que la sentence est tombée au Tribunal d’Abidjan, alors que DJ Arafat est en tournée en Europe. Un ‘’mandat d’arrêt à effet immédiat’’ a donc été lancé contre le chef de la Yôrôgang. Mais, est-ce que c’est pas une autre condamnation à la Nayanka Bell ?

Qu'en pensez-vous ? Le débat reste ouvert...